Carnets de voyages, Publireportage

Découvrez la Fiesta de La Tirana, le plus grand carnaval du Chili

Une fois par an, dans la Pampa del Tamarugal se déroule un événement très spécial. Des milliers de personnes se déplacent jusqu’au petit village de La Tirana pour remplir de couleurs cette région désertique. Plus de 200 compagnies et groupes de danseurs d’horizons différents, parés de couleurs vives, rendent hommage à la sainte patronne du Chili : La Virgen del Carmen.

Photo couverture : @Chile_Satelital (Flickr)


Qu’est-ce que la Fiesta de la Tirana ?

 

La Fiesta de La Tirana est une des célébrations religieuses les plus grandes du Chili. La seconde semaine de juillet de chaque année, plus de 250 000 paroissiens se déplacent dans le petit village de La Tirana pour célébrer la sainte patronne du Chili, la Virgen del Carmen.

Durant une semaine, les rues de ce village d’à peine 800 habitants subissent une véritable transformation en se parant de couleurs et se remplissant de joie. Des milliers personnes font le voyage pour l’occasion. Elles arrivent du Chili, du Pérou et de la Bolivie pour rendre hommage à la vierge.

La fête rassemble des groupes de danses de la première et de la deuxième région du Chili, qui répètent toute l’année les danses qu’ils présenteront à la fête de la vierge, telles que l’antawara, les danses chinoises, les danses chuncho et les diabladas.

 

Chile_Satelital (Flickr)

Quand se déroule cette fête ?

 

Cette célébration religieuse est organisée toutes les années, la seconde semaine de juillet. Cette fête dure 7 jours et commence généralement entre le 10 et le 11 juillet. Durant les premiers jours du carnaval, les compagnies de danse arrivent et les pèlerins viennent vénérer la Virgen del Carmen.

Le 12 juillet débutent les danses et les hommages à la vierge. A partir de ce jour, les danseurs commencent à parcourir le village pour saluer la vierge dans l’église de La Tirana. Du fait du nombre important de compagnies et de personnes présentes dans le village à ce moment-là, ces danses continuent généralement jusqu’au 16 juillet.

Ensuite, lors du 15 juillet se déroule une veillée, où des groupes de danseurs font des feux de joie et des feux d’artifice, en attendant minuit.

Le quatrième jour de célébration (le 16 juillet) est le plus important de cette fête car la vierge sort pour parcourir les rues poussiéreuses de La Tirana. Une fois la visite finie, la  « Chinita », comme est aussi appelée la vierge, retourne à la chapelle.

 

Chile_Satelital (Flickr)

Comment se rendre à La Tirana ?

 

La façon la plus simple pour arriver au village est depuis Iquique. En effet, à partir de ce point de départ, il faut compter approximativement une heure et demie (70kms).

Si vous y allez en voiture, vous devez prendre la route qui relie Iquique avec les usines de salpêtre de Humberstone, jusqu’à ce que vous atteigniez la Panamericana Norte. Ensuite, vous devez tourner en direction au sud, en passant par la ville de Pozo Almonte, jusqu’à la bifurcation avec la route A-665, qui vous mènera directement à La Tirana.

Si vous avez l’intention de prendre les transports en commun, vous devez vous rendre au Terminal Rodoviario d’Iquique. Là-bas, vous pourrez trouver des bus qui vous emmèneront à la fête. Le prix du voyage est d’approximativement 2 500 pesos. Toutefois, il est important de préciser à nouveau que l’affluence lors de cette semaine est énorme et nous vous recommandons donc d’anticiper l’achat de ces billets.


Recommandations générales

 

En raison de la taille de ce petit village et du grand nombre de personnes se rendant à cette célébration, il est important de prendre en compte certains points :

  • Logement : Il existe peu de lieux à louer et c’est pour cela que nous recommandons de chercher un logement dans la ville d’Iquique. Si vous désirez être dans le village de La Tirana, il existe quelques campings où vous pourrez aller. Cependant, du fait de la forte affluence de pèlerins, il vous sera difficile de trouver de l’espace.

 

  • Nourriture : Vous n’aurez pas de mal à trouver de quoi manger lors de la fête. Durant le carnaval, de nombreux établissements vendent de la nourriture, proposant une carte culinaire variée qui va de la typique viande de lama aux mets les plus délicieux. Nous vous invitons tout de même à faire attention aux vendeurs illégaux et leurs conditions d’hygiène.

 

  • Climat : La Tirana se trouve en pleine campagne (pampa), il s’agit donc d’un climat chaud et sec. Lors de la visite, nous vous recommandons de porter des vêtements confortables qui vous permettront de supporter la chaleur. Les nuits sont froides et les températures baissent rapidement jusqu’à 0°C. Ainsi, nous vous invitons à ne pas oublier de porter un manteau chaud.

 

Chile_Satelital (Flickr)

Pourquoi est célébrée la Fête de La Tirana ?

 

La légende raconte que dans le nord du Chili existait une princesse Inca, qui, pour échapper aux espagnols, se réfugia dans un oasis proche d’Iquique. Sur ce bout de terre, l’indigène y livra une résistance sans faille contre les colons européens, exécutant sans pitié les catholiques et les espagnols qui osaient s’approcher de ses territoires. C’est pour cette raison qu’ils l’appelèrent la « Tirana » (le tyran).

Un jour arriva un espagnol qui tomba amoureux de la princesse, l’amenant à changer sa conception du monde. La femme tomba elle aussi amoureuse et se convertit au catholicisme. Ceci lui coûta la vie, car ses serviteurs, se sentant trahis, décidèrent de tuer leur reine.

 

Chile_Satelital (Flickr)

 

Avant de mourir, la princesse demanda à être enterrée avec son amant et qu’une croix catholique recouvre leurs corps. En raison de son histoire tragique, ce point est devenu un lieu de dévotion et de pèlerinage depuis longtemps. Une église, appelée Nuestra Señora del Carmen de La Tirana (Notre-Dame de Carmen de La Tirana) fut alors construite sur ce même lieu. Cet édifice fut honoré un 16 juillet, date à laquelle se déroule la Fête de La Tirana.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *