Nature, Publireportage

Pingouins au Chili : Où les rencontrer ?

Le manchot, ou l’oiseau non volant le plus sympathique de l’hémisphère Sud, a une préférence pour les eaux froides de la mer chilienne. Lisez la suite pour savoir quels manchots vivent au Chili, comment et où aller pour les voir.


LE MANCHOT PAPOU

Atteignant jusqu’à 36 km/h, le manchot papou ou Papou est l’oiseau le plus rapide sous l’eau. Il mesure à peu près 80 cm et habite la péninsule antarctique, l’île Navarino et le Cap Horn. Il est reconnaissable à cette tâche blanche inimitable au-dessus des yeux.

Comment les voir : La meilleure façon de voir un manchot papou est de se diriger jusqu’à l’île Navarino ou au Cap Horn. L’option la plus commune consiste à prendre un bateau depuis la capitale de la Région de Magallanes, Punta Arenas, jusqu’à Puerto Williams. Il y a 303 miles nautiques à parcourir, soit en moyenne 30 heures de voyage (cela dépend des conditions climatiques), et coûte 102 000 pesos chiliens en fauteuil semi-cama (siège incliné). Il est aussi possible de prendre l’avion pour arriver à Puerto Williams.

LE MANCHOT DE HUMBOLDT

Le Chili compte le plus grand nombre de ces colonies de manchots dans le monde. Ils mesurent entre 50 et 70 cm de hauteur et ont tendance à rester toute l’année autour de leurs secteurs de nidification. Ainsi, il est possible de les observer à tout moment. Le meilleur endroit pour les rencontrer au Chili est la IVème région, tout particulièrement la réserve naturelle des Manchots de Humboldt où ils cohabitent avec de grands dauphins, des baleines et des cachalots. À partir de La Serena, il est possible de visiter cette réserve naturelle et l’île Damas lors d’une excursion qui inclue l’aller-retour depuis et vers l’hôtel, le déjeuner, l’entrée, la navigation et une promenade sur les sentiers de l’île.

Comment les voir : Si vous souhaitez y aller par vous-même à la réserve naturelle de manchots de Humboldt, vous devez emprunter la route 5 depuis La Serena en direction du nord jusqu’à atteindre la route D-110, puis prendre la direction de Punta de Choros. Arrivé à Isla Damas, vous devez louer un bateau aux pêcheurs de la crique. L’entrée de la réserve coûte 3 000 pesos pour les Chiliens et 6 000 pesos pour les étrangers. Il est également possible de trouver des manchots de Humboldt dans la réserve naturelle des îlots de Puñihuil (région des lacs), où vivent également des manchots de Magellan.

LE MANCHOT DE MAGELLAN

D’apparence similaire au manchot de Humboldt, le manchot de magellan peut mesurer jusqu’à 70 cm et préfère habiter le bout du territoire chilien continental. La plus grande colonie de ces oiseaux se trouve au « Monument Naturel Los Pingüinos », qui comprend l’île Magdalena et l’île Marta, où vivent en moyenne 60 000 de ces oiseaux. Comme le manchot de Humboldt, vous pourrez également apercevoir le manchot de Magellan dans la réserve naturelle des Îlots de Puñihuil.

Comment les voir : Pour arriver à la réserve naturelle des Îlots de Puñihuil, vous devez emprunter un bateau depuis l’embarquadère de Puñihuil à Ancud (Chiloé), qui fera le tour des îlots qui se trouvent entre 100 et 700 mètres de la côte. Pour vous rendre à l’île Magdalena, vous devez louer un bateau au départ de Punta Arenas et vous acquitter d’un droit d’entrée de 3 500 pesos pour les chiliens ou de 7 000 pesos pour les étrangers.



LE GORFOU MACARONI

Un des manchots les plus petits et les plus marquants, le gorfou macaroni ou gorfou doré possède le plus grand et le plus beau monosourcil du royaume animal. Il n’est pas facile de le rencontrer au Chili en raison de son secteur situé à l’extrême Sud du territoire national, mais si vous souhaitez les observer, vous devrez vous diriger jusqu’à la Péninsule antarctique ou l’archipel de la Terre de Feu et visiter quelques-unes de ces îles éloignées comme celle de Diego Ramírez et les îles Ildefonso.

Comment les voir : Étant plus accessible que l’Antarctique, nous vous recommandons d’utiliser Porvenir comme base pour démarrer votre voyage à travers la Grande Île de la Terre de Feu à la recherche du manchot Macaroni. Pour cela, vous devrez embarquer sur un bateau au départ de Punta Arenas. Le billet par personne est de 6 200 pesos et de 39 800 pour les voitures ou les camionnettes.

LE MANCHOT ROYAL

La colonie du parc Pinguïno Rey

Le deuxième plus grand manchot du monde, le manchot royal est paré de merveilleuses couleurs jaunes et orangées qui contrastent avec le noir de leur têtes et le gris métallique de leur corps. Le manchot royal habite dans les eaux de l’extrême austral, et en 2010 une colonie décida de s’installer de façon définitive dans une baie de l’île de la Terre de Feu. Il est possible de faire une excursion d’une journée sur la Terre de Feu jusqu’au parc Pinguïno Rey, avec un départ et une arrivée à Punta Arenas. La visite comprend une navigation à travers le détroit de Magellan vers l’île de la Terre de Feu, où se trouve le parc.

Comment les voir : En partant depuis Punta Arenas, il faut là-encore naviguer jusqu’à Porvenir en péniche (6 200 pesos par personne et 39 800 pour les voitures ou camionnettes). Une fois à Porvenir, il faut parcourir 11 km en véhicule jusqu’au parc Pinguïno Rey. L’entrée au parc coûte 12 000 pesos.

LE MANCHOT EMPEREUR

Le manchot le plus grand du monde, l’Empereur est similaire au manchot royal mais a des couleurs moins intenses. Il peut mesurer jusqu’à 115 cm et habite exclusivement en Antarctique, sur la partie chilienne de ce continent. Depuis la base aérienne de Frei au Chili, il y a fréquemment des expéditions en zodiac qui permettent d’aller voir les colonies de pingouins empereurs ainsi que les plus grands mammifères du monde, les baleines.

Comment les voir : Pour arriver à la base, il est nécessaire de prendre un vol depuis Punta Arenas. Il faut donc combiner avion et bateau pour explorer le continent.


L’article vous a plu et vous souhaitez partir à la rencontre des manchots du Chili ?

Approchez d’une colonie de manchots de Magellan lors de la navigation sur le canal de Beagle du jour 13 de notre circuit Terre de Feu et bout du monde !

About Sevan

Amoureux de la nature, ce que j’apprécie le plus en voyage, c’est de me retrouver face à un animal que je n’avais encore jamais vu auparavant.
View all posts by Sevan →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *